Histoire et origine des cartes de vœux

Jan 8, 2019 | Articles

La période de Noël et Nouvel An est souvent synonyme de fêtes, de moments en famille, de partages et de bons vœux. Chez Babusiaux, on pense surtout à toutes ces imprimantes qui ont dû chauffer en cette fin d’année pour vous permettre de recevoir et d’envoyer des cartes de vœux.

Mais d’où vient cette tradition, au juste ? Nous nous sommes penchés sur la question, et avons décidé de partagé avec vous (tel un conte de Noël, si si) l’histoire de la carte de vœux.

L’envoi de cartes de vœux est étroitement lié à la célébration du Nouvel An en Occident. Pourtant leur origine est beaucoup plus récente. Comment cela se fait-il ?

La tradition du Nouvel An

La célébration du nouvel an remonte à -2000 JC, à Babylone. Depuis, sa forme et sa date ont souvent changé. Au temps des Romains, la fête était consacrée à Janus, le dieu des portes et des commencements. C’est pour cela que sa représentation a typiquement deux visages : l’un tourné vers l’avant et l’un vers l’arrière. C’est d’ailleurs le dieu Janus qui donna son nom au mois de janvier, au premier jour duquel César décida que la fête serait établie.

En France, la date rechangea quelques fois (on vous passe les détails entre le calendrier julien et le calendrier grégorien, les Mérovingiens et les Capétiens), avant de retrouver sa date « romaine » en 1564 dans l’édit de Roussillon, sous l’impulsion du Pape Grégoire XIII. Il faudra cependant attendre des siècles pour que le premier janvier devienne universellement la date de la nouvelle année.

Les étrennes du Nouvel An

De nouveau, c’est aux Romains que nous devons la coutume des étrennes du Nouvel An. En effet, ceux-ci offraient aux personnes méritantes de la verveine du bois sacré de la déesse Strenia (d’où vient le mot étrennes), symbole de chance et de vigilance. Après la verveine, d’autres types de présents (des victuailles mais également de l’argent) furent échangés entre amis romains pour se souhaiter mutuellement une agréable et fructueuse année.

A l’origine, les étrennes étaient donc la tradition d’aller rendre visite à son entourage (familial mais aussi en dehors) pour échanger des vœux et des présents. Et c’est ce que nos ancêtres firent jusqu’au 17ème siècle. Plus tard, les étrennes représenteront les quelques pièces données de bon cœur aux enfants venus chanter à la porte des maisons dans les provinces françaises.

Pour la petite histoire, ce n’est qu’à la fin du 19ème siècle avec l’apparition publicitaire du Père Noël, qu’on offrit désormais les cadeaux le 25 décembre au lieu du premier janvier (et parfois même du 6 décembre, voir la véritable histoire du Père Noël ici et – âmes idéalistes s’abstenir).

Les échanges de cartes de vœux

Pour ce qui est des cartes de vœux, l’Extrême-Orient nous a largement devancé. Les Chinois (appelés alors Célestiaux) envoyaient aux personnes qu’ils avaient côtoyées pendant l’année, des cartes de visite sous la forme de feuilles de riz (plus ou moins grande selon l’importance du receveur).

Mais revenons à nos moutons. Nous en étions restés au 17ème siècle et aux visites/étrennes de Nouvel An. A partir de la seconde moitié de ce siècle-là, un service de livraison de compliments à domicile se développa. En pratique, un gentilhomme allait à votre place présenter vos compliments à domicile du destinataire, ou encore écrire votre nom à sa porte. Au début du 18ème siècle, il était courant de simplement laisser à la porte du destinataire une carte de visite comme preuve de passage, sur laquelle étaient écrits des vœux.

Finalement ce n’est qu’en 1840 que la carte de vœux illustrée avec mention des souhaits apparut en Angleterre, consécutivement à l’apparition du timbre et à l’invention de la lithographie. Le premier permit de plus facilement échanger le courrier, et le second de publier les cartes de vœux en série. La pratique se développa assez rapidement alors dans toute l’Europe, et remplaça naturellement la carte de visite en France dès le début du 20ème siècle.

Aujourd’hui bien évidemment, beaucoup de sms et messages de vœux sur les réseaux sociaux ont remplacé les cartes de vœux traditionnelles, cependant celles-ci n’ont pas disparu, loin de là ! Elles constituent encore et toujours un geste apprécié et un plaisir partagé par beaucoup.

Sur ce, excellente année à vous et meilleurs vœux !

Plus d’informations :

Besoin d’une offre, d’un conseil

ou juste poser une question ?

Nos promotions

Une offre qui fait le poids !

Une offre qui fait le poids !

Jusqu’au 15 novembre 2019, à l’achat d’un multifonction couleur professionnel Ricoh, en plus des conditions du moment, vous recevrez le poids de la machine en papier de qualité !

Jusqu’à 50 % de remise sur des meubles et accessoires de bureau de qualité !

Jusqu’à 50 % de remise sur des meubles et accessoires de bureau de qualité !

Des solutions de confort pour le bureau, la réception, la salle de réunion et l’espace restauration à tout petits prix jusqu’au 31 décembre prochain.

accumsan adipiscing sem, suscipit massa commodo tempus tristique id