Imprimer de manière écologique et économique : nos astuces

Avr 12, 2019 | Articles

Les enjeux écologiques et économiques n’ont jamais été aussi concordants : aujourd’hui, moins c’est mieux, vous êtes vivement encouragé à revoir votre consommation d’impressions.

C’est pourquoi nous vous dévoilons les bonnes pratiques pour prendre soin de l’environnement et de votre portefeuille.

Bien choisir son imprimante :

Nous vous en parlions dans cet article : si vous voulez épargner de l’argent et la planète, il faut commencer par choisir le photocopieur multifonction ou l’imprimante qui correspond à vos besoins spécifiques.

Avez-vous besoin d’une petite imprimante ou d’un copieur multifonction pour tous vos employés ? Avez-vous régulièrement besoin d’imprimer en couleur ? Devez-vous photocopier un grand nombre de documents ? Imprimez-vous plutôt des documents ou des images ? Quels sont vos impératifs en termes de papier ? Les tâches d’impression doivent-elles être les plus rapides possible ? Ce sont toutes des questions qui vont déterminer le type et le modèle de votre machine.

La valeur TEC :

La valeur TEC est ce qui détermine la consommation électrique et donc énergétique d’une machine. En Europe, le label écologique Energy Star est accordé aux équipements électriques de bureau dont la valeur TEC est inférieure à un certain seuil.

Plus spécifiquement, la valeur TEC calcule la consommation électrique d’une machine (en Kwh) sur une année. Selon la puissance de la machine, le seuil sous lequel elle est considérée comme recevable auprès du label Energy Star, varie.

Au moment d’opter pour une machine plutôt qu’une autre, prenez donc également en compte sa valeur TEC et voyez si elle a reçu le label Energy Star ou non. Cela permet de faire une véritable comparaison écologique entre les machines. Après tout, une machine qui consomme moins, c’est aussi une machine qui coute moins (d’électricité) à l’usage.

Vous voilà paré pour choisir le meilleur achat pour votre budget, vos besoins et vos ambitions écologiques.

Les bonnes pratiques pour imprimer de manière écologique :

Vous avez votre machine, il reste maintenant à optimaliser son utilisation pour réduire encore plus sa consommation en énergie et en papier ! Voici quelques conseils qui oscillent entre le bon sens et notre longue expérience :

  • Imprimer en recto-verso, je dirais même plus : configurez votre imprimante pour qu’elle imprime en recto-verso par défaut ! C’est le geste écologique le plus simple à effectuer, et qui vous fait épargner une feuille de papier sur deux ! On peut même pousser le vice plus loin en imprimant les longs documents en 2 pages par feuille et en recto-verso, et hop on épargne 3 pages sur 4 ! Imprimer de manière écologique c’est également épargner des consommables et son portefeuille !
  • Selon l’usage que vous avez de votre machine, n’hésitez pas à utiliser du papier recyclé. Certes, il est de moindre qualité que le papier classique en particulier pour le rendu des couleurs. Quant à son prix, il peut égaler celui du papier standard. Mais en termes d’énergie dépensée à sa production et d’arbres sauvés, le recours au papier recyclé vaut le détour. Pour tout savoir sur les avantages et les inconvénients de chacun, c’est par ici.
  • Si vous ne voulez ou ne pouvez pas recourir au papier recyclé, il reste le critère du grammage papier. En effet, plus un papier est léger, moins il coute et moins il pèse, ce qui en termes d’énergie (et de frais de timbres aussi), est positif. Attention par contre aux bourrages papier qui sont susceptibles d’arriver plus fréquemment avec du papier au grammage bas.
  • Enfin, chaque machine dispose d’un mode veille qui lui permet de réduire sa consommation d’énergie tout en restant allumée. Cela ne constitue plus une perte de temps Ricoh ayant développé un système de préchauffage très rapide afin de combler les deux aspects (la perte de temps et d’énergie). Bien entendu, si votre activité requiert l’usage de votre machine toutes les 5 minutes, la mise en place du mode veille après 1 minute d’inactivité va vite se montrer contreproductive.

Toutes ces bonnes pratiques sont évidemment à adopter en fonction de vos impératifs d’impression et de copies, à l’instar de notre dernier exemple sur le mode veille. Dans la limite de la pratique et de votre bonne volonté, n’hésitez pas à adapter vos usages aux gains d’énergie et de consommations.

Besoin d’une offre, d’un conseil

ou juste poser une question ?

Nos promotions

luctus libero. elementum sit Aliquam ut